oujood.com

Comment réaliser des vidéos de programmation attrayantes

Apprenez à créer des vidéos attrayantes de programmation, un outil essentiel pour partager des connaissances et aider les développeurs à distance. Découvrez comment réaliser des screencasts efficaces et informatifs pour améliorer la communication dans votre équipe.

chercher |

Comment réaliser des vidéos attrayantes

Les vidéos de programmation sont devenues un moyen de plus en plus populaire pour partager des connaissances et aider les développeurs de votre équipe. En particulier lorsque vous travaillez à distance, une communication efficace est vitale, et les screencasts se sont imposés comme un outil puissant pour répondre à ce besoin. C'est pourquoi savoir créer des vidéos de programmation est une compétence précieuse, où que vous en soyez dans votre carrière.

Même si vous n'avez jamais envisagé de créer vous-même du contenu vidéo, la création d'un screencast peut être un excellent moyen d'améliorer la documentation écrite ou de démontrer des processus complexes en tant que programmeur professionnel. Souvent, une vidéo de deux minutes aide davantage vos collègues qu'un long courrier électronique. D'autres fois, une vidéo approfondie de trente minutes est plus convaincante qu'une réunion d'une heure.

Cependant, toutes les vidéos n'ont pas la même efficacité. Pour créer des screencasts de programmation attrayants et informatifs, vous devez garder à l'esprit certains détails importants.

Dans ce tutoriel, nous apprenons :

  • Savoir quand le format vidéo est le bon choix
  • Configurer la machine pour l'enregistrement des screencasts
  • Préparer le contenu et le code
  • Être un instructeur de programmation captivant
  • Gérer les erreurs pendant le tournage
  • Exporter et partager la vidéo

Au final, vous disposerez des connaissances et des compétences nécessaires pour produire des screencasts qui auront un impact significatif sur vos spectateurs.

Décider de l'opportunité d'un programme vidéo

Toutes les idées que vous souhaitez communiquer ne valent pas forcément la peine d'enregistrer une vidéo. Mais plus vous serez à l'aise avec le bouton d'enregistrement, plus il sera pratique d'utiliser le format vidéo plutôt que l'écrit.

Il existe trois tâches courantes pour lesquelles une vidéo peut s'avérer utile :

  • Démonstration d'une nouvelle fonctionnalité
  • Demander de l'aide pour résoudre un bogue
  • Fournir un retour d'information visuel sur un programme

Bien que le résultat souhaité pour chacun de ces cas d'utilisation soit probablement différent, la préparation pour chacun d'entre eux est assez similaire. Dans cette section, nous verrons comment aborder un processus qui s'applique à toutes les tâches, afin que vous sachiez de quoi vous voulez parler dans votre enregistrement.

Se concentrer sur le résultat

Si vous décidez de créer une vidéo de programmation, il est important de vous concentrer sur le résultat que vous souhaitez obtenir. En définissant clairement le résultat souhaité, vous pouvez structurer votre vidéo de manière à communiquer efficacement les points clés et à garantir que vos spectateurs acquièrent les connaissances ou la compréhension souhaitées.

Lorsque vous présentez des caractéristiques clés, votre objectif peut être de démontrer les fonctionnalités de base d'un package Python de haute qualité ou d'un nouveau framework que vous essayez. Dans ce cas, vous pouvez fournir des instructions et des exemples étape par étape pour aider les utilisateurs à comprendre et à utiliser efficacement le paquetage sur leur machine.

Dans d'autres cas, vous souhaitez fournir des commentaires constructifs sur l'interface utilisateur d'une application. Par exemple, vous souhaitez peut-être partager vos réflexions sur l'interface utilisateur d'une API Flask. Votre objectif pourrait alors être de mettre en évidence les améliorations potentielles, les problèmes de convivialité et les recommandations en matière de conception.

Un autre résultat d'un screencast pourrait être de guider les spectateurs dans le processus d'identification d'un bogue spécifique. Il peut s'agir d'expliquer les symptômes et les causes potentielles, puis les étapes de dépannage pour circonscrire et localiser efficacement le problème.

Certaines personnes sont souvent plus enclines à regarder une courte vidéo qu'à prendre le même temps pour lire. Ainsi, un petit screencast peut être un excellent moyen d'illustrer votre problème ou de communiquer avec vos partenaires .

Des exemples de code sous forme de croquis

Il est probable que vous incluiez du code dans vos vidéos de programmation. Vous pouvez présenter des extraits ou coder en direct. Dans un cas comme dans l'autre, il est essentiel de préparer des exemples de code à l'avance.

Préparer des exemples de code vous permet de réfléchir à la manière dont vous souhaitez présenter votre code avant de commencer à filmer. Voici quelques idées sur la façon dont vous pouvez préparer vos exemples de code :

  • Planifier la structure : Préparez les exemples de code à l'avance afin de déterminer leur structure logique et leur déroulement. Cela permet de présenter le code de manière cohérente, ce qui facilite le suivi par les spectateurs et leur permet de comprendre les concepts que vous expliquez.
  • Clarifiez vos points clés : Affinez et clarifiez les points clés que vous souhaitez transmettre. Identifiez et mettez en évidence les aspects cruciaux du code, en vous assurant que vous abordez efficacement les concepts et techniques essentiels.
  • Assurez-vous que le code est correct : Testez les extraits de code à l'avance pour vérifier qu'ils sont corrects. Cela permet de s'assurer qu'ils produisent la sortie ou la fonctionnalité souhaitée pendant l'enregistrement, ce qui vous permet de fournir un code Python précis et bien formaté à vos spectateurs.
  • Optimiser pour la présentation : Optimisez le code à des fins de présentation en supprimant les segments non pertinents, en simplifiant les sections complexes ou en supprimant les annotations de type inutiles. Vos exemples de code Python seront ainsi concis, ciblés et facilement compréhensibles pour votre public.

En préparant votre code, vous vous assurez qu'il est propre, organisé et opérationnel, ce qui se traduit par une expérience d'apprentissage transparente et efficace pour vos spectateurs.

Prendre des notes sur le discours de l'orateur

Au lieu de commencer à enregistrer tout de suite, il est préférable d'écrire d'abord ce que vous voulez dire. Grâce à ces notes, vous n'oublierez pas ce que vous voulez dire. Vous pouvez simplement noter quelques points clés ou même écrire exactement ce que vous voulez dire.

Voici un exemple de notes de l'instructeur pour la première leçon du cours Python Basics : Installer des paquets avec pip :

Si vous avez suivi un tutoriel contenant un paquetage qui ne faisait pas partie de la bibliothèque standard de Python, vous avez peut-être entendu parler de pip.

[PAUSE]

pip est le nom bizarre du gestionnaire de paquets [EMPHASIZE] de Python.

Cela signifie que c'est un outil qui vous permet d'installer et de gérer des bibliothèques et des dépendances qui ne sont pas distribuées dans la bibliothèque standard.

Oh, et si vous vous demandez ce que signifie pip, [DIAPOSITIVE SUIVANTE] c'est l'abréviation de " pip installe des paquets "

Dans ce cours, vous apprendrez comment cela fonctionne.

Bien que le niveau de détail puisse varier, vous devriez créer des notes d'orateur pour vous souvenir de ce dont vous voulez parler dans chaque enregistrement. Le fait de savoir de quoi vous voulez parler dans votre vidéo de programmation vous aidera à rester concentré, à garder le cap et à éviter de vous laisser distraire pendant l'enregistrement.

Il peut être pratique d'afficher vos notes sur un autre écran ou appareil à côté de vous. Si vous enregistrez fréquemment, l'achat d'un deuxième écran peut valoir l'investissement pour améliorer votre configuration d'enregistrement.

Vérifier votre installation

La mise en place d'un environnement d'enregistrement professionnel est essentielle pour produire des vidéos de programmation de haute qualité. Mais même si vous ne créez que des screencasts pour vos pairs, il peut être judicieux de réfléchir aux outils que vous utilisez pour enregistrer une vidéo.

Préparez votre salle

Pour que votre voix soit claire, il est important que vous disposiez d'un bon microphone et que vous le placiez correctement. Heureusement, la plupart des ordinateurs portables et des casques modernes sont équipés de microphones intégrés qui offrent une qualité sonore acceptable.

Pour réduire les risques de bruits parasites dus à l'impact mécanique de l'air en mouvement dans vos enregistrements, vous devez également éviter de vous asseoir trop près de votre microphone. Mais vous ne devez pas non plus vous asseoir trop loin, car cela pourrait rendre votre voix trop faible.

Remarque : en règle générale, la distance optimale entre votre bouche et le microphone est de quatre à huit pouces (environ dix à vingt centimètres).

Un bras de micro peut vous aider à placer votre micro exactement là où il doit être pour obtenir les meilleurs résultats. Le microphone doit être en face de vous et non sur le côté, afin que vous puissiez parler directement dedans.

En outre, la pièce dans laquelle vous vous trouvez a un impact majeur sur la qualité de votre enregistrement audio.
Idéalement, la pièce dans laquelle vous enregistrez doit être calme. En particulier, les bruits de la ville, les conversations de fond et l'air conditionné peuvent nuire à la qualité de votre enregistrement audio

Remarque : un chien qui aboie ou une sonnette peut interrompre votre enregistrement, mais si le bruit n'est pas constant, vous pouvez simplement faire une pause et reprendre l'enregistrement une fois que la pièce est redevenue silencieuse. Pour en savoir plus sur la mise en pause et la reprise des enregistrements, reportez-vous à la section Gérer les erreurs.

Malheureusement, une pièce silencieuse ne suffit pas. Les grandes pièces, les fenêtres et les murs nus peuvent créer des échos et des réflexions difficiles à supprimer par la suite.

La clé consiste à supprimer ou à couvrir toutes les surfaces réfléchissantes afin d'atténuer et de diffuser le son. Pour ce faire, vous pouvez placer à peu près n'importe quoi devant un mur. Les tapis, les tentures, les rideaux et les vêtements sont tous très absorbants et contribuent à rendre la pièce moins réfléchissante. Vous pouvez même utiliser une bibliothèque remplie de livres de différentes tailles.

Si vous avez une serviette qui traîne, il peut être judicieux de la placer sous votre clavier ou votre ordinateur portable. Si vous tapez pendant l'enregistrement, la serviette rendra les bruits de frappe moins audibles.

Vérifiez votre écran

Une fois que vous vous êtes assuré que la qualité audio est convenable, attaquez-vous à la qualité vidéo. Il est conseillé d'enregistrer votre vidéo au format 16:9. Ainsi, vos collègues pourront regarder votre création en plein écran sur la plupart des moniteurs, sans barres noires sur les côtés.

La résolution de l'écran doit être de 1920×1080 pixels ou plus. Une bonne résolution garantit que le contenu de votre vidéo est net et ne se brouille pas sur un grand écran.

Choisir un logiciel d'enregistrement

Le logiciel d'enregistrement que vous utilisez dépend principalement du système d'exploitation et de vos préférences personnelles. L'essentiel est que vous puissiez enregistrer votre écran et votre son de manière à conserver autant que possible le matériel vidéo d'origine. En d'autres termes, votre logiciel d'enregistrement ne doit pas prétraiter votre séquence vidéo.

Voici une liste des logiciels d'enregistrement les plus courants :

Systèmes d'exploitationLogiciel d'enregistrementGratuit
Windows/Linux/macOSOBS Studio
Windows/macOSCamtasia
macOSQuickTime Player
macOSScreenFlow

Certains logiciels d'enregistrement vous offrent la possibilité de vous filmer à l'aide d'une caméra ou d'une webcam pendant l'enregistrement de votre screencast.

Si vous vous sentez à l'aise devant une caméra, le fait d'inclure votre tête parlante dans le screencast peut ajouter de la personnalité à votre enregistrement. Mais n'oubliez pas que l'angle de prise de vue et l'éclairage de votre visage sont cruciaux. Vous êtes probablement plus beau lorsque la caméra filme légèrement au-dessus de vous et que les lumières sont douces sans créer d'ombres dures.

Nettoyez votre environnement de codage

Vous avez probablement consacré beaucoup de temps et d'efforts à la mise au point de votre configuration de développement, vous êtes donc sur la bonne voie. Un environnement de codage propre et optimisé ouvre la voie à des vidéos de programmation fluides. Dans cette section, vous entrerez dans les détails de la préparation de votre environnement de codage pour l'enregistrement.

Système d'exploitation et bureau

Vous créerez probablement vos vidéos sur le système d'exploitation principal que vous utilisez. Si vous disposez de plusieurs systèmes d'exploitation, choisissez celui que la plupart de vos spectateurs utiliseront.

Il peut également être judicieux de créer un nouveau compte utilisateur que vous n'utiliserez que pour vos enregistrements .

Le fait de disposer d'un compte utilisateur distinct pour vos enregistrements présente plusieurs avantages :

  • Vous ne perturbez pas votre environnement d'enregistrement avec d'autres tâches quotidiennes.
  • Vous n'avez pas à craindre de divulguer des informations personnelles lors de l'enregistrement.

Si vous devez montrer quelque chose où les gens peuvent voir l'arrière-plan de votre bureau, utilisez un fond d'écran qui n'est pas distrayant.

Évitez également d'encombrer l'écran avec des icônes, des notifications, trop d'applications dans le Dock, etc. Un environnement encombré peut distraire le spectateur et peut également rendre les vidéos d'une série incohérentes si, par exemple, les icônes se déplacent.

Vous pouvez également essayer de supprimer les éléments de l'interface utilisateur graphique (IUG) de votre système d'exploitation qui ne sont pas pertinents pour la partie que vous filmez. Les coupables les plus courants sont :

  • Le calendrier et l'horloge
  • Le menu Démarrer
  • La barre de menus
  • Le dock

Paramètres d'affichage et navigateur pour les enregistrements vidéo

Sur macOS, vous pouvez masquer le Dock et la barre de menu dans les paramètres du système.

Windows propose une fonctionnalité similaire pour masquer la barre des tâches. Selon votre distribution Linux, vous pouvez trouver un paramètre similaire en recherchant une option Autohide Launcher sur votre système.

Navigateur

Il peut arriver que vous souhaitiez afficher quelque chose dans le navigateur dans votre vidéo. C'est là que le mode plein écran de votre navigateur peut s'avérer utile. En vous débarrassant de la barre d'adresse, vous masquez généralement tous les éléments d'interface utilisateur gênants de votre navigateur.

Si vous souhaitez afficher la barre d'adresse pour montrer l'adresse vers laquelle vous naviguez, veillez à désactiver toutes les autres barres du navigateur et à supprimer toutes les icônes supplémentaires. Il en va de même pour les extensions de navigateur, qui peuvent afficher un tas d'icônes gênantes dans la barre de navigation et modifier le comportement de votre navigateur par rapport à ce que l'internaute verra.

Un navigateur nettoyé avec une barre d'adresse peut ressembler à ceci :

le navigateur

En fonction de votre système d'exploitation et de votre navigateur, vous devrez peut-être jouer un peu avec les paramètres du plein écran pour masquer les éléments inutiles de l'interface utilisateur. Il peut également être judicieux de créer un nouveau profil d'utilisateur pour ces situations.

Enfin, veillez à augmenter la taille de la police en utilisant l'option de zoom de votre navigateur. En règle générale, un spectateur doit pouvoir lire confortablement le texte à l'écran lorsqu'il regarde votre vidéo sur son smartphone.

Éditeur de code

L'éditeur de code que vous utilisez lors de l'enregistrement de votre didacticiel de programmation est une question de goût personnel. Mais encore une fois, il est judicieux de prendre en compte vos collègues.

Si la plupart de vos collègues utilisent PyCharm pour coder, il n'est peut-être pas judicieux d'enregistrer votre vidéo avec un éditeur Vim.

L'objectif principal de l'ajustement de vos paramètres doit être de supprimer tout élément gênant, tel que les fenêtres pop-up ou les lignes gribouillées autour de votre code. En outre, le code lui-même et tous les éléments de l'interface utilisateur doivent être immédiatement lisibles :

Utilisez votre voix

Les gens apprennent de manière plus efficace auprès d'instructeurs et de mentors qu'ils apprécient. Lorsque vos spectateurs regardent l'une de vos vidéos, vous voulez qu'ils aient l'impression de s'asseoir avec un ami ou un collègue qui leur explique quelque chose.

Avoir une bonne énergie est très important pour maintenir l'engagement de vos spectateurs. Voici quelques conseils pour apporter cette énergie à vos vidéos :

  • Imaginez que vous parlez à une seule personne : Beaucoup de gens peuvent regarder votre vidéo, mais chaque visionnage individuel est un échange en tête-à-tête et non pas un rassemblement de masse. Supposez toujours que vous vous adressez à une seule personne dans vos vidéos et que vous lui parlez directement.
  • Placez un objet sur votre bureau : Par exemple, mettez un petit autocollant sur votre écran, puis imaginez que vous parlez à Mark le dinosaure pendant que vous enregistrez votre vidéo. Cela peut sembler étrange, mais ça fonctionne !
  • Soyez amical : Vous vous sentirez un peu ridicule au début, mais un sourire se ressent vraiment, même dans un enregistrement audio pur.
  • Ne chuchotez pas : Essayez de hausser légèrement la voix. Cela vous aide à paraître plus énergique.
  • Prenez des pauses : Comparez votre ton au début d'une vidéo et après dix minutes. S'il y a une énorme différence, essayez de prendre plus de pauses entre les prises d'enregistrement.
  • Échauffez votre voix : Par exemple, vous pouvez fredonner "Joyeux Anniversaire" ou chanter un peu. Cela peut sembler un peu idiot, mais cela vous aide vraiment à obtenir un meilleur résultat ! Écouter et chanter avec votre chanson préférée avant une session d'enregistrement peut augmenter votre niveau d'énergie et vous aider à respirer plus aisément.
  • Soyez expressif : Terminez vos phrases avec une variété de tons montants et descendants, sans en faire trop. Cela vous empêche de paraître monotone ou ennuyé.
  • Prenez une pause : Parfois, une courte pause est très efficace après un point majeur.

Tout doit être équilibré. Un excès d'énergie peut également être dérangeant. Mais en général, les spectateurs préfèrent les instructeurs qui ne les endorment pas. Vous le savez peut-être déjà pour l'avoir vécu à l'école.

Expliquer ce qui est affiché à l'écran

Certains de vos spectateurs peuvent avoir des problèmes de vue et être incapables de voir ce qui est affiché à l'écran. Ils auront seulement votre voix pour suivre, il est donc crucial d'être très descriptif sur ce qui se passe à l'écran. Par exemple :

Lorsque vous lancez 'python hello.py' dans le terminal, la ligne suivante affiche 'Hello, world!'.

Bien qu'il n'y ait pas de matériel vidéo, vous pouvez comprendre ce que vous devez faire en lisant simplement le paragraphe ci-dessus. Comparez cela à une phrase très vague, telle que :

⛔️ Lorsque vous exécutez ceci, alors vous pouvez voir cela.

Sans voir réellement ce que représentent 'ceci' et 'cela', votre spectateur aura du mal à comprendre cette phrase. Si vous n'êtes pas sûr si quelque chose que vous dites est trop ambigu, essayez d'écouter votre enregistrement les yeux fermés.

Notez également que vous pouvez apprendre beaucoup sur les supports audio accessibles en écoutant des supports entièrement audio tels que des podcasts. Les animateurs de podcast savent que leurs auditeurs n'auront aucun matériel visuel pour les aider, donc ils doivent décrire clairement les choses uniquement avec des mots.

Le contexte de votre position dans une application ou un fichier est très important. Ne passez pas ou ne changez pas de fenêtres trop rapidement. Indiquez clairement où vous êtes et ce que vous faites. Utilisez les menus pour créer de nouveaux fichiers au lieu de compter uniquement sur les raccourcis clavier. Idéalement, effectuez toutes les actions de manière visuelle et, en plus, narrez ce que vous faites pour que votre public puisse suivre.

Remarque : Au début, cela peut sembler que vous avancez très lentement avec ce que vous montrez. Mais tant que votre voix reste dynamique, les spectateurs apprécient généralement lorsque vous ne vous précipitez pas.

En général, il est plus facile pour les gens de suivre lorsque vous naviguez à l'intérieur d'un fichier et montrez comment vous faites défiler, au lieu de passer rapidement d'une chose à une autre. Il n'y a aucun inconvénient à aller lentement ou même à faire des pauses de temps en temps.

De plus, envisagez de rester un moment sur des segments de code après les avoir tapés, au lieu de passer immédiatement à autre chose. Sinon, les spectateurs doivent mettre en pause votre vidéo exactement au bon moment pour avoir une chance de comprendre ou de copier ce que vous venez de taper. Les programmeurs adorent voir du code. Laissez le code à l'écran pendant quelques secondes pour qu'il puisse être assimilé.

Expliquer ce qui est affiché à l'écran

Certains de vos spectateurs peuvent être malvoyants et incapables de voir ce qui est affiché à l'écran. Ils auront uniquement votre voix pour suivre, il est donc crucial d'être très descriptif sur ce qui se passe à l'écran. Par exemple :

Lorsque vous exécutez python hello.py dans le terminal, la ligne suivante affiche 'Bonjour, tout le monde !'.

Gérer les erreurs

Laissez les erreurs et les fautes de syntaxe là où cela a du sens et utilisez-les comme une occasion d'enseigner votre processus de débogage. Vos spectateurs apprécieront cette opportunité d'apprentissage. C'est très utile pour les débutants de voir que même les experts commettent des erreurs, et cela les encourage à apprendre à corriger leur propre code.

Si vous rencontrez des difficultés importantes dans une situation ou si vous devez rechercher quelque chose, il est préférable de mettre en pause votre enregistrement et de reprendre lorsque vous savez ce que vous devez faire. Idéalement, vous trouverez un équilibre entre être professionnel et rester accessible.

Révision et édition de votre vidéo de programmation

Dans cette section finale, vous explorerez les étapes cruciales de l'édition et de la révision de votre screencast enregistré. Vous donnerez à votre travail une dernière touche et apprendrez comment rendre votre prochaine vidéo encore meilleure. Préparez-vous à apporter les touches finales à votre vidéo de programmation et à la rendre prête pour votre public avide !

Regardez et prenez des notes

Le premier spectateur de votre vidéo devrait toujours être vous-même. Lorsque vous regardez votre enregistrement du début à la fin, vous obtenez une idée de l'expérience que vivront vos futurs spectateurs.

Si vous souhaitez éditer la vidéo vous-même ou améliorer vos prochaines vidéos, alors prendre des notes tout au long du visionnage est une excellente idée.

Pendant que vous regardez votre vidéo, il y a généralement trois catégories de notes à prendre :

  • Mise à jour : Parties que vous souhaitez mettre à jour avant de partager
  • Couper : Moments que vous souhaitez supprimer de la vidéo
  • Idée : Éléments à prendre en considération pour le futur

Lorsque vous prenez des notes, il est conseillé de préfixer chacune d'elles avec un horodatage. Par exemple :

00:05 - IDÉE : Je devrais inclure plus de blagues de ce type dans ma prochaine vidéo.

02:34 - 02:40 - COUPER : Retirer l'aboiement du chien

03:07 - MISE À JOUR : Je dis "instruction d'impression" au lieu de "fonction d'impression."

Les horodatages n'ont pas besoin d'être très précis, mais ils doivent vous donner un repère pour trouver la partie à laquelle vous faites référence.

Prendre des notes sera d'une grande aide si vous décidez d'éditer votre vidéo avant de la partager. Cela vous permettra également d'améliorer vos enregistrements futurs. Grâce aux horodatages, vous n'aurez pas besoin de chercher beaucoup pour trouver le moment que vous souhaitez éditer. C'est assez pratique, car vous pouvez alors vous concentrer uniquement sur votre travail d'édition si nécessaire.

Évitez les modifications excessives

L'un des avantages des screencasts par rapport aux démonstrations en direct est la possibilité d'éditer votre création avant de la partager avec d'autres. Si les choses ont déraillé pendant l'enregistrement, il est logique de couper ces parties.

Cela vaut également pour les passages trop verbeux. Alors que les lecteurs peuvent survoler des paragraphes dans un contenu écrit, vous ne voulez pas que vos téléspectateurs passent des parties de votre présentation. Ainsi, si vous avez des moments d'enregistrement où vous avez l'impression de trop parler, il peut être judicieux de les supprimer.

Prenez le temps de supprimer toute partie où des mots de passe, des numéros de téléphone ou des notifications personnelles pourraient s'être glissés. Vous ne voulez certainement pas révéler accidentellement des informations sensibles à vos collègues.

Avec des logiciels d'édition puissants, il est tentant d'ajouter des effets et de se plonger dans la découpe et le remplacement du contenu. Il n'y a aucun mal à le faire, tant que c'est amusant pour vous et que cela rend votre vidéo plus attrayante. Mais ne tombez pas dans l'excès.

Moins vous modifiez, plus votre vidéo restera authentique et souvent plus elle sera accessible. Une bonne règle est de ne pas consacrer plus de temps au processus d'édition qu'à la préparation et à l'enregistrement de la vidéo.

Exporter et partager votre vidéo de programmation

Lors de l'exportation de votre vidéo de programmation, il est utile de réfléchir à la manière dont vous allez la partager. Si vous utilisez une plateforme externe comme YouTube ou Vimeo, vérifiez quels formats vidéo ils autorisent.

Si vous partagez vos fichiers vidéo sur le réseau interne, utilisez un format vidéo que la plupart de vos collègues peuvent lire.

Certains formats d'exportation préférés sont :

  • MP4 (h.264)
  • MOV

Un format qui pose souvent problème aux utilisateurs est le MKV, donc évitez celui-ci.

Exportez vos vidéos idéalement à soixante images par seconde (FPS) ou au moins à trente FPS. Tout ce qui est en dessous rend les mouvements de la souris chaotiques et difficiles à suivre.

Conclusion

Vous êtes maintenant prêt à plonger dans le monde des screencasts et à créer vos propres tutoriels vidéo de programmation. Qu'il s'agisse d'améliorer la documentation, d'exposer des bogues ou de simplifier des processus complexes, les screencasts offrent un moyen unique de communiquer avec vos partenaires.

Dans ce didacticiel, vous avez appris à :

  • Identifier les cas d'utilisation du format vidéo
  • Configurer votre machine pour enregistrer des vidéos de programmation
  • Être un instructeur captivant
  • Gérer les erreurs pendant le tournage
  • Exporter et partager votre vidéo

Si vous n'avez pas encore enregistré de vidéo de programmation, préparez votre contenu, munissez-vous de votre logiciel d'enregistrement et faites briller votre expertise à l'écran. Commencez dès aujourd'hui à créer vos propres screencasts attrayants et instructifs, et donnez aux autres les moyens d'agir dans le monde de la programmation. Bon enregistrement !



Retour à l'accueil du site




Voir aussi nos tutoriel :

fonction crypt

Hachage sens unique (indéchiffrable)

fonction strrchr, strrchr

Trouve la dernière occurrence d'un caractère dans une chaîne

Ajouter un texte à une image

Ajouter un texte à une image